La Boucle Le DDM Trail!

La Boucle

Le Trail des Dents-du-Midi  – The 7 Summits Challenge

“Le DDM pour les intimes, et le 7S DDM Trail pour nos amis anglophones”

Le Parcours du Trail des Dents-du-midi comprend 57km de distance et comporte 3700 mètre de dénivelé positif.
Le départ et l’arrivée se font depuis le village de Champéry.

Parcours – Télécharger le ROADBOOK

Trace GPX | Tracedetrail.fr : Cliquez ici



Première partie

Champéry – Soi

Coureurs

L’adrénaline du départ vous portera pour traverser Champéry en courant. Rapidement vous rejoindrez le « chemin des poussettes » qui vous amènera dans un faux-plat roulant jusqu’au Grand-Paradis. Agréable de se mettre en jambes sur quelques kilomètres de plat…

Mais attention au départ trop rapide, le Roc Coupé et son passage dans les rochers, puis le pré de Rossetan vous attendent : les 550 premiers mètres de dénivelé, réguliers mais relativement raides. La pente se fait en suite plus douce pour vous mener jusqu’à Antème et son premier poste de contrôle : un peu moins de 1000m de dénivelé et environ 9km de fait ! N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à droite sur la Haute Cime, plus haut sommet des Dents-du-Midi.

Le poste de ravitaillement de Soi n’est plus très loin : un peu de descente pour se relancer, suivi d’un passage casse-pattes (c’est un trail montagne tout de même !) et vous y êtes. Les sourires de l’équipe de bénévoles de Raphy et les encouragements du président de Val d’Illiez vous porteront certainement jusqu’au prochain ravitaillement à Vérossaz !

Accompagnants

Nous vous invitons à profiter de Champéry et de toutes les animations organisées pour vous. Cantine, animation, visite des commerçants locaux : tout a été fait pour que l’attente de l’arrivée de votre coureur préféré se fasse dans la meilleure ambiance possible.

Les plus matinaux monteront directement à la cabane d’Antème pour admirer le lever de soleil (un peu après les passages des premiers coureurs tout de même) et la magnifique vue sur le Val d’Illiez et sur les Dents. Une place parfaite pour profiter de la matinée entre le lac et la cabane.

Pour ceux qui souhaitent marcher un peu, la montée à Rossetan vous permettra de voir les coureurs dans les premières difficultés du parcours. Vous aurez ensuite la possibilité de continuer votre ballade en direction de Bonavau et sa cantine. Difficile de faire plus agréable pour découvrir ou redécouvrir la région !

Pour les plus valeureux, nous vous proposons de pousser l’effort jusqu’à la cabane de Susanfe où Fabienne et son équipe n’ont pas leur pareil pour rendre la vallon de Susanfe inoubliable.


Seconde partie

Soi – Vérossaz

Coureurs

Les effets bénéfiques du ravitaillement vous permettront de survoler les quelques centaines de mètres en légère montée qui vous amènent à Soi … et sa longue descente (environ 2km) vers l’alpage de Chalin.

Le ruisseau à peine derrière vous, un nouveau faux-plat vous fera longer la Dent de Valère. Une 1ère courbe, puis une 2ème qui précède une 3ème,  mais c’est seulement la 4ème courbe qui indique la fin de cette partie magnifique, mais interminable si les jambes commencent à se faire lourdes. Un sentier roulant, une descente et l’alpage de Valère annonce le chemin forestier vous menant à Chindonne. Ne vous trompez pas, il faut bien remonter sur 200 mètres avant de profiter de la pente descendante vous permettant d’atteindre Chindonne. 20 km et un peu plus de 1400m de dénivelé derrière vous.

Pour les relayeurs, les derniers efforts s’annoncent : un premier km pour atteindre le centre sportif, suivi d’un beau sentier à flan de coteau et vous êtes au chalet à Bagne. Pour finir en beauté, la descente vers Vérossaz annonciatrice du relais libérateur ! Les trailers du grand tour seront certainement plus prudents, le menu étant encore copieux après ces premiers 25 km.

Accompagnants

Le poste de Soi et son ravitaillement est une place idéale pour encourager les coureurs. Après leur passage, vous pourrez monter au lac de Soi et admirer les magnifiques arrangements réalisés par les frères Cherix.

Accessible en voiture, Chindonne et son coup d’œil unique sur la vallée du Rhône est le prochain lieu de rencontre incontournable. L’équipe du restaurant de Chindonne vous préparera d’excellents plats avec des produits de la région. Confortablement installés sur la terrasse, vous pourrez encourager les trailers qui s’engagent dans la descente sur Vérossaz.

C’est à Vérossaz, lieu d’origine du premier tour des Dents-du-Midi, que vous assisterez au passage de relais des coureurs par équipe. Animation et restauration vous attendent sur le coup de midi. L’accès se fait par la plaine (Massongex).


Troisième partie

Vérossaz – Salanfe

Coureurs

Pour les trailers du grand tour, ce départ de Vérossaz pourrait être difficile. En effet, c’est accompagné de relayeurs frais qu’ils effectueront les premiers pas sur le chemin du « Pétolet » pour rejoindre la route du terrain de foot. Après quelques minutes sur le goudron, vous retrouverez un chemin forestier (et quelques lamas sur votre droite) vous conduisant en direction de Mex.

Soyez attentif car c’est un sentier en descente sur la gauche qui vous ramène sur le chemin original du tour des Dents-du-Midi et son passage roulant vers Mex. Après environ 5 km et 450m de dénivelé supplémentaires, le village se dessine devant vous. Après la traversée en descente du « vieux » village, vous rejoindrez la route du barrage de St-Barthélémy, dernier moment de respiration avant la fameuse montée du col du Jorat.

Les 1000m de dénivelé pour quelques 5 km qui vous attendent en ont fatigué plus d’un ! Pour la soif, une fontaine est heureusement là en milieu d’ascension. Ne la manquait pas, il reste encore du chemin jusqu’à Salanfe. Pour les meilleurs, la course s’y jouera certainement. La vue qui vous attend est le meilleur moyen de vous faire oublier la fatigue : à couper le souffle ! N’hésitez pas à en profiter avant d’attaquer la descente sur Salanfe et son ravitaillement. Aline, Délphine et toute l’équipe vous feront oublier … qu’il ne reste plus que 15 km.

Accompagnants

Mex et sa vue sur toute la plaine du Rhône sera l’endroit parfait pour motiver tous les coureurs avant la montée du col du Jorat, certainement la plus grosse difficulté du parcours.

D’ailleurs, si le cœur vous en dit, nous vous proposons de profiter également de la vue imprenable sur le lac de Salanfe et toute la chaîne de montagnes environnantes en effectuant vous même ce passage du col du Jorat, mythe du tour des Dents-du-Midi.

Que vous veniez du col du Jorat ou de Van d’en Haut, l’auberge de Salanfe et son lac est une destination incontournable. Fabienne et Nicolas vous attendent de pied ferme avec leur terrasse panoramique et leur carte pour petites ou grandes faims.


Quatrième partie

Salanfe – Cabane de Susanfe

Coureurs

C’est le long du lac de Salanfe que vous aborderez la dernière montée de la journée. 1 km de plat environ pour se remettre en jambe avant que le sentier sur votre droite ne se redresse sur… quelques mètres avant un nouveau faux-plat montant vous amenant au pied du col de Susanfe.

Dès les premiers mètres, l’ambiance change et vous abordez maintenant la partie la plus montagne du parcours. Un peu moins de 600m de denivelé et 3km pour une montée comme nous les aimons : belle, technique juste ce qu’il faut et un passage lunaire comme cerise sur le gâteau. Pour les parties plus « difficiles », pas de problème, les guides auront préparé le terrain.

Il faudra bien l’ambiance particulière du col de Susanfe et la proximité de la Haute Cime (sur votre droite), pour vous faire oublier que 12km et 1500m de dénivelé négatifs vous attendent.

D’abord facile et agréable, la descente se fait rapidement plus technique et irrégulière une fois engagé dans le vallon de Susanfe. Il vous faudra encore 2 km pour atteindre la cabane de Susanfe et profiter de l’accueil chaleureux et souriant de Fabienne.

Accompagnants

Depuis Salanfe, l’accès au parcours est tout de suite plus « montagne ».

Cela ne doit pas vous retenir de monter au col de Susanfe, soit depuis Champéry, soit depuis Van d’en Haut et de profiter ainsi d’un chemin sécurisé.

Vous pourriez même profiter de l’occasion pour effectuer l’ascension de la Haute Cime, sommet emblématique de la région.


Cinquième partie

Cabane de Susanfe – Champéry

Coureurs

Aussi agréable soit-elle, il faut bien se résoudre à quitter la cabane de Susanfe et son équipe.

Après un peu plus de 1 km, le Pas d’Encel n’attend plus que vous. Lieu redouté par certains, attendus par d’autres (certes plus rares), il laissera un souvenir à chacun. Les guides seront présents pour vous assurer dans cette dernière portion technique. Encore quelques minutes et vous apercevrez le dernier ravitaillement de Bonavau animé par Fabrice et son équipe.

Plus que 500m de dénivelé et 6km pour l’arrivée à Champéry. Une dernière descente dans la forêt, le passage au Grand-Paradis et le « chemin des poussettes », parcouru quelques heures plus tôt, vous ramènent dans la rue principale de Champéry. Les douleurs sont oubliées, les jambes se font plus légères et c’est sous les applaudissements des spectateurs que vous passez la ligne d’arrivée.

Accompagnants

Depuis Salanfe, l’accès au parcours est tout de suite plus « montagne ».

Cela ne doit pas vous retenir de monter au col de Susanfe, soit depuis Champéry, soit depuis Van d’en Haut et de profiter ainsi d’un chemin sécurisé.

Vous pourriez même profiter de l’occasion pour effectuer l’ascension de la Haute Cime, sommet emblématique de la région.

MY SESSIONS

Powered by Khore by Showthemes